L’AIAC invite les premiers ministres des provinces à soutenir la main-d’œuvre hautement compétente du secteur aérospatial canadien

10 juillet, 2019

Ottawa (Ontario), le 10 juillet 2019 – Alors que le Conseil de la fédération se réunit cette semaine à Saskatoon, l’Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC), invite les premiers ministres des provinces du Canada à soutenir la croissance du secteur aérospatial partout au pays en adoptant une approche globale à la formation, à l’éducation et au perfectionnement des compétences des travailleurs de ce secteur.

« L’un de nos avantages concurrentiels les plus marquants sur le marché mondial et notre main-d’œuvre hautement compétente. Toutefois, les stratégies de formation et de perfectionnement des compétences manquent de cohérence entre les diverses régions du pays. Il faut que toutes les provinces collaborent pour se doter de stratégies montrant davantage de cohérence et de cohésion dans le cas des travailleurs désireux d’œuvrer dans notre industrie » a déclaré M. Jim Quick, président et chef de la direction de l’AIAC. Le leadership et l’influence que le Conseil de la fédération peut exercer pour accorder la priorité à la discussion de ces questions dans tout le pays contribueraient à accélérer les débats et à faire apparaître de nouveaux débouchés pour notre industrie et pour la prochaine génération de travailleurs canadiens de l’aérospatiale. »

« Pratiquement toutes les personnes avec qui je me suis entretenu lors de nos consultations de Vision 2025 ont ont beaucoup insisté sur le fait que le Canada se livrait à une concurrence mondiale féroce pour attirer les talents. Les pays qui remporteront cette compétition aux talents domineront l’industrie » C’est ce qu’a déclaré M. Jean Charest qui a présidé l’initiative récente Vision 2025 de l’AIAC et qui est l’auteur du rapport Cap sur un nouvel horizon, un rapport sur l’avenir de l’industrie aérospatiale canadienne. Il a ajouté « Si, au Canada, nous relevons ce défi du recrutement étranger avec succès, nous renforcerons notre position de chef de file et de leader mondial de l’aérospatiale. À défaut de quoi, nous allons perdre beaucoup de terrain. »

Dans ce rapport, M. Charest rappelle que le secteur aérospatial canadien est depuis longtemps un leader lorsqu’il s’agit de créer des emplois hautement qualifiés : la part de notre secteur des travailleurs dans le domaine des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM) est deux fois supérieure à la moyenne manufacturière nationale, et les femmes occupent près d’un quart des emplois STIM en aérospatiale au Canada. Toutefois, comme les travailleurs canadiens de l’aérospatiale sont, en moyenne, âgés de 54 ans, l’industrie est confrontée à une pénurie de main-d’œuvre. On estime qu’il faudra 50 000 nouveaux travailleurs pour remplacer ceux qui partiront à la retraite au cours des prochaines années.

Pour accroître la main d’œuvre hautement spécialisée du Canada dans le secteur aérospatial, le rapport Cap sur un nouvel horizon recommande, entre autres :

  • de créer un dispositif national, pour coordonner la formation en alternance étude-travail (stages coopératifs) et promouvoir les possibilités de carrières dans notre industrie
  • d’inciter les travailleurs expérimentés à demeurer en poste
  • d’accélérer et adapter le processus d’immigration pour les travailleurs qualifiés de l’aérospatiale
  • de créer des centres de formation nationaux et investir dans la mise en œuvre de solutions de formation numériques

Pour en apprendre davantage à ce sujet, consultez le rapport Cap sur un nouvel horizon.

À propos de l’AIAC :

L’AIAC est l’association nationale représentant les intérêts des entreprises de fabrication et de services du secteur canadien de l’aérospatiale.  Cinquième en importance dans le monde, notre industrie contribue au PIB national pour plus de 28 milliards de dollars. Elle exporte 70 % de sa production et consacre au-delà de 20 % de ses activités à la recherche et au développement (R et D). Quelques 213 000 Canadiens travaillent, directement ou indirectement, pour ce secteur.

Information :

Kristen VanderHoek
Directrice principale, Communications et marketing
Association des industries aérospatiales du Canada
613 232-4297, poste 225
kvanderhoek@aiac.ca