Jean Charest anime la journée de mobilisation pour l’industrie aérospatiale, Vision 2025, de l’AIAC à Winnipeg

22 janvier, 2019

WINNIPEG (Manitoba), le 22 janvier 2019 – Aujourd’hui, l’ancien vice-premier ministre et premier ministre du Québec, Jean Charest a présidé la journée de mobilisation de l’aérospatiale Vision 2025 de l’Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC) à Winnipeg. Il y a accueilli des chefs de file de l’industrie, des représentants du gouvernement et des représentants du monde de l’enseignement pour dessiner l’avenir de l’aérospatiale au Canada.

Charest y a déclaré que « La concurrence mondiale n’a jamais été aussi féroce et le Canada se trouve aujourd’hui à un point tournant où il a le choix entre se doter des moyens pour être concurrentiel ou se laisser distancer. Le Manitoba emploie plus de 4 400 personnes dans le secteur de l’aérospatiale et nous devons nous assurer que nous sommes prêts à affronter l’avenir et à préserver de bons emplois ici et partout au Canada.»

Charest et M. Jim Quick, président et chef de la direction de l’AIAC, ont rencontré M. Blaine Pedersen, Ministre de la Croissance, de l’Entreprise et du Commerce du Manitoba, et ont aussi animé des tables rondes avec les leaders du développement économique régional et les leaders locaux de l’industrie aérospatiale. « L’industrie aérospatiale est essentielle à l’économie du Manitoba et du Canada. Nous devons la soutenir en ayant une vision claire et en répondant à ses besoins fondamentaux. « J’ai trouvé extrêmement précieux de profiter des points de vue, des compétences et des opinions des participants sur la façon dont nous pourrions combiner nos forces et assurer à l’avenir le dynamisme et la vitalité du secteur aérospatial qui propulsera l’économie canadienne dès maintenant et à l’avenir. » a ajouté M. Charest.

Ces journées de mobilisation d’aujourd’hui s’appuient sur des activités de sensibilisation similaires déjà organisées à Toronto et à Montréal.  Avant de préparer et de publier son rapport Vision 2025 ce printemps, M. Charest entendra également d’autres dirigeants de l’industrie, des milieux universitaires et des personnalités politiques :

  • à Vancouver (Colombie-Britannique), le 28 janvier; et
  • à Halifax (Canada atlantique), le 13 février.

Alors que le secteur aérospatial canadien occupe le cinquième rang mondial et apporte près de 25 milliards de dollars à l’économie nationale et a fourni près de 190 000 emplois, rien qu’en 2017, aucune stratégie globale visant à guider les investissements du pays dans le secteur n’a été proposée depuis des décennies. La Vision 2025 aboutira à un rapport et à des recommandations reflétant les commentaires recueillis lors des discussions menées par M. Charest dans des villes dans lesquelles l’aérospatiale est solidement implantée, et formulera des recommandations pour stimuler la croissance du secteur aérospatial.

« Nous sommes reconnaissants qu’un champion du secteur comme M. Jean Charest ait assumé la responsabilité de Vision 2025 », a déclaré M. Quick. « Nous savons que le secteur canadien de l’aérospatiale se trouve à un moment critique de son évolution et nous avons besoin d’une stratégie à long terme et d’investissements pour maintenir le Canada à la pointe du secteur mondial de l’aérospatiale. »

Caractéristiques marquantes de l’industrie aérospatiale au Manitoba :

  • Le secteur aérospatial du Manitoba est dynamique et concurrentiel et génère un PIB de plus d’un milliard de dollars, avec un taux de croissance annuel composé de 4,2 % au cours des cinq dernières années.
  • Ses exportations de produits, au cours des 10 dernières années, ont dépassé les 10 milliards de dollars.
  • Ce secteur de l’économie manitobaine emploie directement 4 400 travailleurs hautement qualifiés.

Pour plus de détails sur Vision 2025, rendez-vous à www.aiac.ca/vision2025 (en anglais) ou www.aiac.ca/fr/vision2025 (en français).

À propos de l’AIAC :

L’AIAC est l’association nationale représentant les intérêts des entreprises de fabrication et de services du secteur canadien de l’aérospatiale.  Le secteur canadien de l’aérospatiale occupe la cinquième place dans le monde. Son apport au PIB canadien atteint les 25 milliards de dollars; il exporte 75 % de sa production et consacre plus de 20 % de ses activités à la recherche et au développement (R et D). Quelque 190 000 Canadiens travaillent, directement ou indirectement, pour ce secteur.

Relations avec la presse :
Shanice Scott
Tél. : 416-920-0716 (poste 240)
Cel. : 519-362-7671
sscott@counselpa.com