2020 STATE OF CANADA’S AEROSPACE INDUSTRY REPORT 

November 26, 2021

OTTAWA (ONTARIO), November 26, 2021 – Today, the Aerospace Industries Association of Canada (AIAC) and the Department of Innovation, Science and Economic Development (ISED) released their joint 2020 report on the State of Canada’s Aerospace Industry. The Honourable François-Philippe Champagne, Minister of Innovation, Science and Industry, joined AIAC President and CEO, Mike Mueller, along with industry members to discuss the future of Canadian aerospace.

The 2020 report quantifies the impacts of the pandemic on aerospace jobs and the sector’s economic activity in Canada and points to a long recovery. According to the report, the overall aerospace industry’s contribution to the Canadian economy decreased by $6.2B in GDP and 27,900 jobs between 2019 and 2020. Ontario was the most impacted region in terms of manufacturing employment levels.

Aerospace saw similar declines globally. On a positive note, revenue losses in Canada were mitigated compared to the global average due to the diversity of Canada’s aerospace sector including our strength in business aircraft as opposed to large aircraft which saw a much bigger drop in demand and production through 2020. Canada ranked # 2 in the world in the manufacture of business jets in 2020, consistent with 2019 rankings.

Despite the steep decline in jobs and GDP contribution, Canada remains an innovation and export leader. The report’s key findings include:

  • In 2020, the Canadian aerospace industry contributed over $22B in GDP and close to 207,000 jobs to the Canadian economy. (As compared to $28.5 Billion contribution to GDP and 235,000 jobs in 2019);
  • Aerospace manufacturing R&D intensity and share of STEM employment were 3X higher than the manufacturing average;
  • Between 2019 and 2020, the aerospace manufacturing industry’s investment in R&D was relatively stable ($934M R&D investment in 2020, down from $1.4B in 2018, and 5X higher R&D intensity than the manufacturing average in 2018).
  • Canadian aerospace maintains its position as a global leader in several segments:
    • 1st in civil flight simulators
    • 3rd in civil engines
    • 4th in civil aircraft
  • The Canadian aerospace manufacturing industry exported over 75% of Canadian aerospace products to 186 countries across 6 continents in 2020
    • Over 55% of aerospace exports were supply chain related;
    • Aerospace was 35% more export-intensive than the Canadian manufacturing average.

“This report is an important account of the productive partnership between our government and the aerospace industry,” said the Honourable François-Philippe Champagne Minister of Innovation, Science and Industry. “As we had recognized in Budget 2021, aerospace was one of the sectors hardest hit by the pandemic. We will continue to support our aerospace champions every step of the way to build on Canada’s strengths, continue our global leadership, and develop new competitive advantages in the green economy of the future.”

“We thank the government and the department for their continued collaboration and for this year’s report, which is perhaps the most important to date,” said Mike Mueller, President & CEO AIAC. “These are very sobering numbers. Job losses on this scale are felt in families and communities across the country. How we plan our aerospace recovery will set the stage and determine our competitiveness for the next 30 years.”

“We have so much to build on,” Mueller continued. “Our companies, large and small, are major exporters and integral to global supply chains. For example, Canada’s expertise and leadership in smaller, business aircraft helped to buoy against even steeper declines seen globally; the global average was brought down by the plummet in demand and production of large aircraft. Business aircraft is a strength and competitive advantage for Canada, providing a solid foundation for recovery and jobs.”

For more on AIAC and #AerospaceChallenge2050, please visit: www.aiac.ca     

Read the report at: State of the Canada’s Aerospace Industry – Canadian aerospace and defence industry (ic.gc.ca) 

For more information:

Christine Csversko
Director, Communications and Marketing
ccsversko@aiac.ca
613-232-4297 x235

RAPPORT SUR L’ÉTAT DE L’INDUSTRIE AÉROSPATIALE CANADIENNE EN 2020 : 

Des indicateurs qui donnent à réfléchir et pointent vers une reprise lente ainsi que la poursuite du leadership du Canada en simulation de vol et en avions à réaction d’affaires

OTTAWA (ONTARIO), 26 novembre 2021 – Aujourd’hui, l’Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC) et Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) ont publié leur rapport conjoint sur l’état de l’industrie aérospatiale canadienne en 2020. L’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, s’est joint à Mike Mueller, président et chef de la direction de l’AIAC, et à des membres de l’industrie pour parler de l’avenir de l’industrie aérospatiale au Canada.

Le rapport de 2020 quantifie les effets de la pandémie sur les emplois dans le secteur aérospatial et sur les activités économiques de l’industrie au Canada, et indique que la reprise sera lente. Selon le rapport, la contribution globale de l’industrie aérospatiale à l’économie canadienne a décliné de 6,2 G$, sur le plan du produit intérieur brut (PIB), et de 27 900 emplois entre 2019 et 2020. L’Ontario a été la région la plus touchée en matière de pertes d’emplois manufacturiers.

Le secteur aérospatial a connu des déclins similaires à l’échelle mondiale. Sur une note positive, les pertes de revenus au Canada ont été plus faibles que la moyenne mondiale en raison de la diversité des activités du secteur aérospatial canadien, notamment de sa force dans le domaine des avions d’affaires comparativement à la production de gros porteurs, dont la demande et la production ont chuté de façon beaucoup plus marquée en 2020. Le Canada s’est classé au deuxième rang à l’échelle mondiale pour la fabrication d’avions à réaction d’affaires en 2020, ce qui correspond à son classement en 2019.

Malgré le déclin prononcé du nombre d’emplois dans le secteur aérospatial canadien et de sa contribution au PIB, cette industrie demeure un chef de file de l’innovation et des exportations. Voici un aperçu des constatations clés présentées dans le rapport :

  • En 2020, l’industrie aérospatiale canadienne a fait une contribution de plus de 22 G$ au PIB et a fourni près de 207 000 emplois (comparativement à une contribution de 28,5 G$ et 235 000 emplois en 2019).
  • L’intensité des activités de R et D et la part des emplois en science, en technologie, en ingénierie et en mathématiques (STIM) des entreprises manufacturières aérospatiales ont été trois fois plus élevées que pour la moyenne du secteur manufacturier.
  • Entre 2019 et 2020, les investissements en recherche et développement des entreprises manufacturières du secteur aérospatial sont demeurés relativement stables (investissements en R et D de 934 M$ en 2020, en baisse comparativement à 1,4 G$ en 2019, et d’une intensité cinq fois supérieure à celle de la moyenne du secteur manufacturier en 2018).
  • L’industrie aérospatiale canadienne conserve sa position de chef de file mondial dans plusieurs segments :
    • 1re position pour les simulateurs de vol civils
    • 3e position pour les moteurs d’avions civils
    • 4e position pour les avions civils
  • Les entreprises manufacturières du secteur aérospatial du Canada ont exporté plus de 75 % des produits aérospatiaux canadiens dans 186 pays sur six continents en 2020.
    • Plus de 55 % des exportations aérospatiales étaient liées à la chaîne d’approvisionnement.
    • L’industrie aérospatiale a généré un niveau d’exportation supérieur de 35 % à la moyenne du secteur manufacturier canadien.

« Ce rapport est un important compte rendu du fructueux partenariat entre notre gouvernement et l’industrie aérospatiale, a déclaré l’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie du Canada. Comme nous l’avons souligné dans le budget de 2021, l’aérospatiale a été l’un des secteurs les plus durement touchés par la pandémie. Nous allons continuer d’épauler nos champions du secteur aérospatial à chaque étape pour tirer parti des forces dont dispose le Canada, maintenir notre leadership à l’échelle mondiale et développer de nouveaux avantages concurrentiels dans l’économie verte de l’avenir. »

« Nous remercions le gouvernement et le Ministère pour leur collaboration soutenue et pour le rapport de cette année, qui est peut-être le plus important à ce jour, a déclaré pour sa part Mike Mueller, président et chef de la direction de l’AIAC. Le rapport contient des indicateurs qui donnent à réfléchir. Des pertes d’emplois d’une telle ampleur sont ressenties dans les familles et les communautés partout au pays. Notre planification de la reprise jettera les fondements de notre capacité concurrentielle et la définira pour les 30 prochaines années.

Nous pouvons nous appuyer sur de très vastes bases, a poursuivi M. Mueller. Les entreprises de notre secteur, petites ou grandes, sont d’importants exportateurs et font partie intégrante des chaînes d’approvisionnement mondiales. Par exemple, l’expertise et la position de chef de file du Canada en matière d’avions d’affaires de plus petite taille nous ont prémunis contre les déclins encore plus marqués qui ont eu cours à l’échelle mondiale. La moyenne mondiale a été plombée par la chute vertigineuse de la demande et de la production de gros porteurs. Les avions d’affaires constituent une force et un avantage concurrentiel pour le Canada, et fournissent un solide tremplin pour la reprise et la création d’emplois. »

Pour en savoir plus sur l’AIAC et le #DefiAerospatiale2050, veuillez visiter le site www.aiac.ca.       

Lire le rapport sur: https://www.ic.gc.ca/eic/site/ad-ad.nsf/fra/h_ad03964.html

Pour plus d’information :

Christine Csversko
Directrice, Communications et marketing
ccsversko@aiac.ca
613 232-4297, poste 235