Le Prix James C. Floyd de l’AIAC va à Marinvent Corporation

octobre 17, 2013

Téléchargez le communiqué (PDF)

Marinvent Corporation, une société de recherche et développement en aérospatiale implantée à Montréal, s’est vu attribuer le prix James C. Floyd par l’Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC) en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à l’industrie aérospatiale canadienne. Ce prix a été remis aux représentants de la société lors d’une cérémonie qui s’est tenue pendant le Dîner annuel de l’aérospatiale qui a eu lieu le 16 octobre à Ottawa. C’est la première fois que ce prix est attribué à une société et non pas à une personne.

« Les réalisations de Marinvent ont contribué à améliorer très largement l’image et la perception dans le monde de l’industrie aérospatiale canadienne, générant pour l’ensemble du secteur des retombées sur les scènes nationales et internationales qui vont bien au-delà de ce que la taille modeste de la société permettait d’attendre. Les alliances qu’elle a conclues dans le domaine de la recherche, ces réalisations utilisées par l’industrie et sa défense des intérêts de l’aérospatiale ont été louées partout dans le monde et constituent un exemple éclatant des prouesses du secteur canadien de l’aérospatiale, » ont déclaré MM. Wagdi Habashi et Hany Moustapha, respectivement présidents et chefs de la direction de Newmerical Technologies et d’AÉROETS (École de technologie supérieure). Ce sont eux, tous deux anciens lauréats du prix Floyd, qui ont soumis la candidature de Marinvent Corporation.

Le président et fondateur de Marinvent, M. John Maris, a déclaré à cette occasion « Je suis très honoré que les efforts de son équipe soient reconnus de façon aussi marquante. Je suis également ravi que l’AIAC, le gouvernement et les milieux universitaires reconnaissent aussi clairement le rôle essentiel, et de plus en plus important, que les petites entreprises joueront dans la succession de réussite qui va caractériser l’avenir du secteur aérospatial du Canada.

Au cours de ses 30 ans d’existence, l’équipe de Marinvent a déposé plusieurs brevets internationaux dans les domaines des opérations aériennes, des technologies vertes d’aéronautique et de la sécurité des vols. Parmi ceux-ci, on peut citer la mise au point de la bibliothèque graphique vectorielle TCL/MC3 de Boeing qui est devenue la norme mondiale pour la représentation électronique des données cartographiques Jeppensen. Les réalisations du personnel de Marinvent ont été reconnues au plus haut niveau, y compris par les responsables de la Royal New Zealand Air Force, par les administrateurs de la FAA et de la NASA et par les dirigeants du secteur aérospatial russe. Leur porte-drapeau, l’avion Avanti, a été présenté sur la chaîne Discovery ainsi que dans de nombreux magazines et dans diverses publications.

Marinvent est depuis longtemps un défenseur de partenariats efficaces entre les mondes de l’industrie, de la recherche et des gouvernements. C’est cette approche qui a permis la conclusion de protocoles d’entente entre l’École de technologie supérieure, l’université Concordia et la Embry-Riddle Aeronautical University, protocoles qui ont permis la création de postes de professeurs invités, réservés à des Canadiens, à la Embry-Riddle. Son personnel siège au Conseil consultatif technique en ingénierie de l’université Concordia, au conseil du Collège d’ingénierie de Embry-Riddle et au conseil du chapitre montréalais de la Canada Eurasia Russia Business Association’s (CERBA). De plus, le gouvernement fédéral russe a demandé à Marinvent de l’aider à remettre sur pied un groupe de travail Canada-Russie sur l’aérospatiale, sous les auspices du groupe de travail sur les transports de la CEI.

Marinvent, qui contribue énergiquement à la défense des intérêts de l’aérospatiale, a participé à des groupes de travail de l’industrie au sein de l’AIAC, à Aéro Montréal et à la CERBA, y compris aux groupes de travail sur l’Examen de l’aérospatiale réalisé par l’industrie qui ont contribué à la consultation réalisée dans le cadre de la préparation du rapport Emerson. Des membres de l’équipe de Marinvent se sont impliqués efficacement dans les conseils d’administration de l’AIAC et d’Aéro Montréal, et ont contribué à l’amélioration des relations d’affaires entre le Canada et la Russie grâce à leur implication dans les activités du Conseil d’administration de la CERBA.

LE PRIX JAMES C. FLOYD :
Créé en 2009, à la mémoire de l’ingénieur en chef qui a créé l’avion Avro Arrow, le prix James C. Floyd de l’AIAC vise à reconnaître une personne ou une équipe pour une contribution exceptionnelle récente à l’industrie canadienne de l’aérospatiale. Ce prix annuel est attribué à des personnes ou à des équipes visionnaires dont les travaux ont conféré des avantages à l’industrie.

James C. Floyd est l’une des grandes figures de l’histoire de l’aviation au Canada. En tant que concepteur en chef du Avro Canada, M. Floyd a joué un rôle prédominant dans le développement de plusieurs des avions les plus superbes jamais produits au Canada – y compris le C102 Jetliner, l’avion de chasse CF 100 et le Avro Arrow.

Le prix James C. Floyd de 2013 à été commandité par PCC Aerostructures.

-30-

L’AIAC est l’association nationale représentant les intérêts des entreprises de fabrication et de services du secteur canadien de l’aérospatiale. Cinquième en importance dans le monde, l’industrie aérospatiale canadienne génère plus de 27 milliards de $ de recettes. Plus de 20 pourcent des activités manufacturière du secteur sont en R&D. L’industrie aérospatiale est responsable de 170 000 emplois au Canada. L’AIAC fait la promotion des intérêts des 700 sociétés du secteur implantées dans toutes les régions du Canada.

Information:
Kristen VanderHoek, Directrice, Communications
Association des industries aérospatiales du Canada
613 232-4297 x225, kvanderhoek@aiac.ca