L’Association des industries aérospatiales du Canada et Industrie Canada s’associent pour publier un rapport et des données sur l’État de l’industrie aérospatiale

juin 11, 2013

Téléchargez le communiqué (PDF)

L’Association des industries aérospatiales du Canada et Industrie Canada s’associent pour publier un rapport et des données sur l’État de l’industrie aérospatiale

Ottawa (Ontario), 11 juin 2013 – L’Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC), en partenariat avec Industrie Canada, a publié ce jour L’État de l’industrie aérospatiale : Rapport 2013, qui contient des données et des analyses actualisées pour l’industrie aérospatiale canadienne depuis 2012. Le rapport souligne l’importance économique de ce secteur qui dégage 42 milliards $ de recettes et 170 000 emplois dans l’ensemble de l’industrie au Canada. Le rapport souligne également sa position de chef de file en matière de recherche et développement (R. et D.) et de productivité, ainsi que son potentiel de croissance dans les années à venir.

« Ces données confirment encore une fois le rôle essentiel que l’aérospatiale continue de jouer dans l’économie canadienne, et elles seront très précieuses à mesure que nous travaillons avec le gouvernement à mettre en œuvre les recommandations contenues dans les rapports Emerson et Jenkins, a déclaré Jim Quick, président et directeur général de l’AIAC. Grâce à ce partenariat fructueux entre l’AIAC et Industrie Canada, nous possédons à présent des données à jour concernant l’industrie qui nous permettront ainsi de trouver des façons de renforcer notre compétitivité et de maintenir la réputation de fabrication de produits de pointe qui distingue les sociétés aérospatiales canadiennes de leurs concurrents au niveau mondial. »

« Cette collaboration entre l’AIAC et Industrie Canada met en relief le fait que l’industrie canadienne de l’aérospatiale est sur une lancée, qu’elle repousse les frontières technologiques et qu’elle noue de plus en plus de liens internationaux, a souligné le ministre de l’Industrie, l’honorable Christian Paradis. Le secteur canadien de l’aérospatiale emploie des travailleurs hautement qualifiés, apporte une contribution importante au produit intérieur brut et effectue des investissements majeurs en recherche-développement. Notre gouvernement est conscient des retombées de cette industrie, de son potentiel de croissance et de son rôle soutenu de chef de file mondial. Nous entendons travailler de pair avec l’AIAC et l’industrie pour que ce succès continue au fil des années. »

L’accord conclu entre Industrie Canada et l’AIAC vise à tirer parti des points forts de chaque partenaire. Industrie Canada a élaboré des statistiques économiques détaillées, tandis que l’AIAC a consulté ses membres et son réseau pour déterminer les principaux moteurs opérationnels, les problèmes et les tendances qui exercent une influence sur les sociétés aérospatiales opérant au Canada aujourd’hui.

Voici certaines des conclusions clés du rapport :

  • L’industrie canadienne de l’aérospatiale contribue de façon stratégique à l’économie canadienne en matière d’innovation, d’emploi, de PIB ainsi que de fabrication de pointe et d’activités de service. En 2012, l’industrie canadienne de l’aérospatiale a contribué au PIB canadien à hauteur de 27 milliards $ et employait 170 000 personnes à temps plein. Bien que la plus grande partdes activités se déroulent en Ontario et au Québec, l’empreinte de l’industrie s’étend d’un océan à l’autre.
  • L’industrie aérospatiale est le chef de file du secteur de la fabrication en ce qui concerne l’intensité des programmes de R. et D., consacrant 20 % de son activité en R. et D. par rapport à la moyenne de 4 % du reste du secteur de la fabrication. Cependant, par rapport aux autres pays du G7, l’activité de R. et D. du Canada occupe une place intermédiaire.
  • L’industrie aérospatiale est également un chef de file dans la croissance de la productivité : la valeur ajoutée (PIB) par employé dans le secteur de la fabrication aérospatiale est supérieure de plus de 60 % à l’ensemble du secteur de la fabrication et de 80 % à l’ensemble de l’économie.
  • L’investissement en R. et D., la collaboration, la participation aux chaînes d’approvisionnement et la concurrence avec les marchés émergents (p. ex. la productivité) devraient stimuler l’industrie canadienne de l’aérospatiale dans les années à venir.
  • Le secteur de la fabrication canadienne de l’aérospatiale est l’un des secteurs de l’économie canadienne qui exporte le plus et dont les produits exportés sont les plus diversifiés. Près de 80 % de ses produits sont exportés, dont plus de 45 % à destination de pays autres que les É-U.
  • Plus des deux tiers de la main-d’œuvre aérospatiale au Canada sont des employés qualifiés et le salaire moyen d’un employé du secteur de l’aérospatiale est environ 40 % plus élevé que la moyenne de l’ensemble de l’industrie. Cependant, les besoins du bassin de talents de l’industrie canadienne de l’aérospatiale sont en pleine évolution et les professions et investissements ciblés seront nécessaires dans les années à venir.

Pour accéder au rapport dans son intégralité, ainsi qu’à d’autres statistiques essentielles en lien avec l’industrie aérospatiale, visitez le sitewww.aiac.ca/industrie-aerospatiale-canadienne/donnees-sur-l-industrie.

-30-

 

L’AIAC est l’association nationale représentant les intérêts des entreprises de fabrication et de services du secteur canadien de l’aérospatiale. Cinquième en importance dans le monde, l’industrie aérospatiale canadienne génère plus de 22 milliards de $ de recettes. Plus de 20 pourcent des activités manufacturière du secteur sont en R&D. L’industrie aérospatiale est responsable de 170 000 emplois au Canada. L’AIAC fait la promotion des intérêts des 700 sociétés du secteur implantées dans toutes les régions du Canada.

 

Pour des plus amples renseignements:
Kristen VanderHoek
Directrice des Communications
(613) 232-4297 x225