L’AIAC se félicite des mesures du Budget fédéral favorables à l’innovation et à la fabrication de pointe

mars 22, 2017

Ottawa (Ontario), le 22 mars 2017 – Le gouvernement fédéral a rendu public aujourd’hui son dernier Budget, qui prévoit la mise en œuvre de diverses mesures à l’appui de son Programme d’innovation. Ces mesures, qui englobent la reconnaissance de la fabrication de pointe comme un secteur stratégique pour la croissance de l’économie canadienne, contribueront directement à la capacité de l’industrie a.rospatiale du Canada à innover, à croître et à créer de la richesse et de la prospérité pour la classe moyenne canadienne.

« Au cours des dernières années, nous avons collaboré étroitement avec le gouvernement pour mieux tirer tout le parti possible des avantages concurrentiels que la fabrication de pointe, y compris dans le secteur aérospatial canadien, offre à l’économie, à l’environnement et aux collectivités du Canada. Le Budget déposé aujourd’hui tient compte des avis que nous avons transmis au gouvernement et contribuera directement à la poursuite de la croissance de notre secteur d’activité. Nous sommes ravis et nous remercions le gouvernement de s’engager ainsi à favoriser la croissance et l’innovation au Canada, » a déclaré Jim Quick, président et chef de la direction de l’Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC).

Parmi les mesures qui seront utiles au secteur canadien de l’aérospatiale, on peut citer :

  • la reconnaissance de la fabrication de pointe comme l’un des six secteurs prioritaires à forte croissance;
  • l’injection de 950millions de dollars sur cinq ans pour appuyer un petit nombre de « supergrappes » d’innovation menées par l’entreprise, qui présentent le plus grand potentiel d’accélération de la croissance économique;
  • la création d’un nouveau Fonds stratégique pour l’innovation doté de 1,26milliard de dollars sur cinq ans dans le but de regrouper et de simplifier les programmes existants d’innovation en entreprise, notamment l’Initiative stratégique pour l’aérospatiale et la défense, le Programme de démonstration de technologies, le Fonds d’innovation pour le secteur de l’automobile et le Programme d’innovation pour les fournisseurs du secteur de l’automobile;
  • l’attribution d’un montant pouvant atteindre 50millions de dollars, à compter de 2017-2018, pour le lancement d’un nouveau programme d’approvisionnement, Solutions innovatrices Canada, modelé sur le programme très fructueux des États-Unis intitulé Small Business Innovation Research (SBIR);
  • le versement de 80millions de dollars, sur cinq ans, à l’Agence spatiale canadienne pour démontrer et mettre à profit les innovations spatiales canadiennes;
  • l’injection, par la Banque de développement du Canada, de 400 millions de dollars, sur trois ans, pour une nouvelle initiative de catalyse du capital de risque, afin d’accroître le capital de risque accessible aux entrepreneurs canadiens qui en sont à un stade plus avancé de développement;
  • l’adoption d’un nouveau texte législatif permettant un recouvrement des coûts plus efficace pour les services deréglementation et de certification; afin que les nouveaux produits et services puissent être commercialisés plus rapidement et améliorer la compétitivité du secteur;
  • le renouvellement du financement de 59,6millions de dollars en 2017-2018, dans le but de soutenir les initiatives du Conseil national de recherches du Canada axées sur l’innovation en entreprise, y compris dans le secteur de l’aérospatiale;
  • l’élargissement du Service de croissance accélérée, dans le but de coordonner le soutien aux entreprises dans plusieurs ministères et organismes fédéraux;
  • la mise sur pied d’Innovation Canada, une nouvelle plateforme dirigée par Innovation, Sciences et Développement économique Canada, qui coordonnera et simplifiera le soutien offert aux innovateurs duCanada;
  • un examen pangouvernemental des programmes d’innovation en entreprise, y compris concernant le crédit d’impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental;
  • un investissement de 225millions de dollars sur quatre ans, à compter de 2018-2019, et 75 millions par année par la suite, afin de mettre sur pied un nouvel organisme qui appuiera l’acquisition et la mesure des compétences au Canada;
  • l’offre de 8700 placements d’apprentissage intégré au travail chaque année à l’intention des étudiants de niveau postsecondaire et des diplômés canadiens en science, technologie, ingénierie et mathématiques;
  • un montant de 7,8millions de dollars sur deux ans, à compter de 2017-2018, afin de mettre en œuvre un nouveau volet relatif aux talents mondiaux dans le cadre du Programme des travailleurs étrangers temporaires, au sein de la Stratégie en matière de compétences mondiales.

Pour prendre connaissance par vous-mêmes du Budget, visitez le site budget.gc.ca.

À propos de l’AIAC :

L’AIAC est l’association nationale représentant les intérêts des entreprises de fabrication et de services du secteur canadien de l’aérospatiale.  Le secteur canadien de l’aérospatiale occupe la cinquième place dans le monde. Son apport au PIB canadien atteint plus que les 28 milliards de dollars; il exporte 80 % de sa production et consacre plus de 20 % de ses activités à la recherche et au développement (R et D). Quelque 211 000 Canadiens travaillent, directement ou indirectement, pour ce secteur.

Information :

Kristen VanderHoek
Directrice des Communications
Association des industries aérospatiales du Canada
613 232-4297 x225
kvanderhoek@aiac.ca