Données sur l’industrie

  • Téléchargez L’état de l’industrie aérospatiale canadienne : Le rapport 2015

    À moins d’indication contraire, toutes les données portent sur 2014.

    Retombées économiques

    L'apport du secteur canadien de l'aérospatiale à l'économie canadienne contribue de façon importante et stratégique à l'économie canadienne, et plus précisément à l'emploi, à l'innovation, à la productivité, à la R et D, au PIB et aux échanges commerciaux. Parmi les faits saillants, on peut rappeler que :

    • il est composé de plus de 700 sociétés de toutes tailles, implantées d'un océan à l'autre, et il emploie au-delà de 180 000 Canadiens1;
    • la contribution annuelle du secteur de l'aérospatiale au PIB canadien est de 29 milliards de dollars et, en 2014, ses revenus directs ont atteint 27,7 milliards de dollars; et
    • les activités du secteur sont consacrées à 73 % à la fabrication alors que les prestataires de services d’entretien, de réparation et de révision (MRO) accaparent les 27 % restants.

    Activités de l'aérospatiale canadienne

    • Au sein de de l’industrie aérospatiale canadienne, le secteur de la fabrication et celui de l’entretien, de la réparation et de la révision (MRO) enregistrent tous deux des taux de croissance élevés, puisqu’ils ont été respectivement de 29 % et de 37 % au cours de la dernière décennie (2004 à 2014).
    • Le Canada se classe au troisième rang dans le monde pour la production d'avions civils.
    • Le taux de croissance de cette production canadienne devrait, pour la période allant de 2014 à 2021, dépasser celle du marché mondial puisqu'on prévoit qu'elle sera de 22 % pour le Canada contre 11 % pour la production mondiale d'avions civils.i
    • Le secteur canadien de la défense aérospatiale représente 25 % du total du secteur canadien de la défense et il est l'auteur de près de 60 % de ses investissements en R et D.
    • Le secteur manufacturier des systèmes spatiaux est très diversifié puisque près de 50 % de ses revenus proviennent d'activités commerciales et industrielles.ii

    Innovation

    Le secteur canadien de l'aérospatiale est un leader en innovation qui enregistre des résultats brillants en R et D:

    • la R et D absorbe plus de 20 % des activités du secteur2;
    • l'intensité de la R et D du secteur est cinq fois supérieure à celle de la moyenne de l'ensemble du secteur manufacturier;
    • le secteur investit chaque année 1,8 milliard de dollars en R et D; et
    • les investissements en R et D ont augmenté de près de 60 % au cours des dix dernières années (2004-2014)1.

    Avantage comparatif au niveau manufacturier

    Le secteur canadien de l'aérospatiale est un leader national dans les technologies de fabrication du XXIe siècle qui fait apparaître les emplois, les innovations et les compétences de l'avenir. Quand on compare les résultats obtenus par le secteur de l'aérospatiale aux moyennes de l'ensemble du secteur manufacturier canadien, on observe :

    • qu'il produit 62 % de valeur ajoutée de plus par employé2;
    • les compétences de sa main-d'œuvre sont 47 % plus élevées;
    • ses salaires sont 29 % plus élevés;
    • l'intensité de sa R et D est cinq fois supérieure;
    • il est 2,5 fois plus productif (2004-2014);
    • son indice de la diversité des exportations est 2,1 fois plus élevé; et
    • l'intensité de ses exportations et 1,9 fois supérieure;

    Dimension internationale

    Lorsqu'on le compare à ceux des pays membres de l'OCDE, le secteur canadien de l'aérospatiale se classe3:

    • au premier rang en termes de productivité;
    • au premier rang pour son importance stratégique dans l'ensemble du secteur manufacturier4;
    • au troisième rang pour l'intensité de sa R et D2; et
    • au cinquième rang pour sa contribution au PIB et pour l'importance de ses revenus.

    Le secteur canadien de l’aérospatiale, l’un de ceux qui exportent le plus, vend près de 80 % de sa production à l’étranger sur des marchés et des segments de produits hautement diversifiésiii:

    • 62 % de ses exportations totales vont aux États-Unis, 23 % en Europe, 8 % en Asie et 7 % en Afrique, au Moyen-Orient, en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

    1 Emplois directs, indirects et induits, et PIB.
    2 PIB du secteur sur total des ETP.
    3 Analyse de 2010.
    4 Analyse à partir du PIB.

    Sources :
    i Moyenne des prévisions en valeur de Forecast International et du Teal Group pour la période 2014 – 2021. (Nota : Les prévisions concernant l'aviation générale proviennent uniquement de Forecast International), 2014
    ii Enquête sur le secteur canadien de l'aérospatiale commerciale, de la défense, de l'industrie navale et de la sécurité industrielle (2011), 2013, Statistique Canada.
    iii Global Trade Atlas (reposant sur les données de Statistique Canada), 2014